Escroquerie à l'investissement en ligne

logo police
Police cantonale bernoise
  • de
  • fr

Escroquerie à l'investissement en ligne

Dans le cadre de l'escroquerie à l'investissement (en anglais Boiler Room Scam), les personnes lésées sont encouragées à investir par le biais de publicités, de sites Internet attrayants et professionnels ou même activement par téléphone ou par e-mail par de prétendus conseillers financiers ou en investissement. Ils incitent ces derniers à investir dans des soi-disant titres ou cryptomonnaies, leur promettant rapidement d’importants rendements.

Les auteurs ont, en règle générale, des sites Internet permettant de consulter ses comptes en ligne. Après l'enregistrement et un premier paiement (en général de quelques centaines d'euros ou de dollars américains), les auteurs exigent rapidement des sommes plus importantes, prétendant qu'à défaut, la transaction échouera. Au téléphone, les auteurs deviennent très tenaces, appellent plusieurs fois et mettent la pression. Lorsque les investisseurs posent des questions au sujet du remboursement des bénéfices, les escrocs tiennent ces derniers en haleine, en inventant chaque fois une nouvelle excuse. Dans des cas individuels, de petits «profits» ont été versés pour gagner la confiance des victimes. Au moment où des sommes plus importantes sont versées, le contact est généralement rompu.

Conséquences

  • Les lésés subissent souvent d’importants dommages financiers, qui peuvent mener jusqu'à la ruine.
  • Le poids psychologique est parfois important pour les personnes concernées.

Comment vous protéger?

Sur Internet

  • Ne vous laissez pas éblouir par des sites Internet attrayants et professionnels, de prétendues recommandations de personnes connues ou un marketing intelligent.
  • Méfiez-vous si l'offre semble trop belle pour être vraie, s'il y a des importants rendements en très peu de temps ou bénéfices sans contrepartie.
  • Vérifiez à qui vous confiez votre argent. Recherchez sur Internet des informations sur les fournisseurs et les produits. Les listes d'alerte ou les critiques sont des signaux d'alarme. Consultez les listes d'alerte officielles (par exemple celles de la FINMA).
  • Demandez un deuxième avis et prenez si possible contact avec votre institution financière pour faire les vérifications nécessaires, surtout si vous souhaitez investir dans des cryptomonnaies.

Au téléphone

  • Les fournisseurs sérieux n'appellent généralement pas de façon non sollicitée. Méfiez-vous de personnes se présentant comme conseillers en finance ou en investissement au téléphone.
  • En cas de doute, raccrochez le téléphone et annoncez immédiatement l’appel suspect à la police.
  • Ne les laissez pas vous mettre la pression. Prenez le temps de décider ce que vous voulez faire de votre argent. N'investissez que si vous avez compris l'offre.
  • Ne donnez jamais vos coordonnées au téléphone et ne laissez aucune personne étrangère accéder à votre ordinateur.

Si vous avez subi des dommages

  • N'effectuez plus de versement et prenez immédiatement contact avec votre banque, qui pourra éventuellement encore arrêter les paiements effectués.
  • Parlez à une personne de confiance.
  • Prenez contact avec la police. Nous vous conseillons et soutenons dans votre démarche.
Partager
logo police
Police cantonale bernoise
Pour rester au courant
  • Mentions légales
  • Impressum
  • Contact
  • police.be.ch
© Police cantonale bernoise